Publié par : Sarita | juin 23, 2008

Dans mon coeur…

silhouette d'anniversaire

Dans mon cœur coulait un ruisseau

Les morceaux de mon coeur s’unissait harmonieusement sur les bord de ce ruisseau et la vie était paisible.

J’avais 7 ans et mes parents m’ont emmenés là bas et mon ruisseau s’est retrouvé étrangement alimenté par une pluie constante…

Il a creusé son lit, son sillon,

De plus en plus profond…

Dans mon cœur coulait une rivière

Le courant était fort mais mon coeur résitant

J’avais 23 ans et Je suis partie vers une étoile solitaire

un torrent s’est formé

emportant quelques roches ensanglantées

Mais le déluge a continué

Dans mon coeur coule un océan

sur lequel flotte un radeau en perdition

Un cœur coupé en deux, en quatre,

l’atlantique l’a déchiré,

Les lambeaux sont des rivages qui jamais plus ne se réuniront

J’avais un coeur

je l’ai éparpillé

Mon cœur était la terre

Mais je voulais des continents

Dans mon coeur coulait un ruisseau où je barbotais

Mais je voulais nager…


Dans mon cœur souffle une tempête

Dans mon cœur souffre une blessure

Qui ne peut cicatriser…

Le sel de l’Océan

Le sel de la vie…

Publicités

Responses

  1. Tout ça est plein de mélancolie………………. et laisse tout le monde sans « voix » !

  2. Très beau texte…

  3. Très beau texte…

  4. Je voulais juste te faire un gros bisous!! 😉

  5. Ton histoire ?

  6. Bonjour Je trouve ton blog génial
    j’aimerait vraiment avoir ton talent bravo ton blog déchir grave pourrait tu me donné des petit conseil pour savoir un peut déssiné?
    en espérant avoir une réponse de ta par
    je te dit a bientot j’espere?

    mon email
    michael.conan@hotmail.fr

  7. Sarita, j’espère que tu vas bien. Je passe de temps en temps (autant dire souvent 😉 ) histoire de voir si la barre est tenue à deux mains, ou juste à demain.
    Haut les coeurs cap’taine, profite bien de ton été mexicain avec ou sans gueule d’ange ou de bois 😀 .

    Bises,
    Baby

  8. Figure toi que j’ai un nouvel ordi tout beau tout neuf ! Et en dehors du fait que c ma vie et que je devrais plutôt raconter ça sur mon blog à moi (paix à son ame), hé bien ça fait que je peux à nouveau profité des joies du net et autres joyeuseries… et de fait de ton blog !

    Donc le premier commentaire d’une nouvelle série je pense, en tout cas si tu mets un peu à jour parce que là ça commence à dater….

  9. Très beau poème. Bravo ! C’est exactement ce qu’on sent quand on connaît un pays pour la première fois, qu’on en tombe amoureux et qu’on veut y retourner. Mais après c’est dur, dur de vivre loin du pays où on est né.

    Un cœur coupé en deux, en quatre,
    l’atlantique l’a déchiré

    Vincent (à Monterrey depuis 10 ans)


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :