Publié par : Sarita | janvier 29, 2008

Le choc des cultures n’a pas eu lieu…

Quand vous partez avec Jeunesse et Recontruction, quand vous arrivez avec Sijuve, vous avez le droit au super « breffing culturel ». C’est à dire qu’on vous prépare au choc culturel, on vous fait quasiment un lavage de cerveau pour aplanir les futures difficultées liées à l’incompréhention sociologique.

On vous fait répéter religieusement les mot « adaptation« , « préjugés européens« . On vous matraque, graphiques à l’appui, que telle semaine vous allez être ivre de joie et que quelques semaines plus tard vous serez au fond du gouffre…Les membres de l’association mexicaine vous expliquent que les mexicains sont catholiques, machistes et conservateurs… tout en affirmant (sans craindre de se contredire complètement) que si vous pensez cela, c’est que vous être bourrés de préjugés…

Mais la vérité profonde est que toute les préparations du monde ne servent à rien. Tout d’abord parce que les gens qui vous font ces préparations sont tout aussi subjectifs que vous pouvez l’être et tout aussi emprisonnés dans leur vision propre du monde… Et ce, malgré toute l’ouverture d’esprit dont chacun tente de faire preuve.

Mais la préparation s’avère alors complètement inefficace lorsque, comme moi, vous avez déjà vécu dans le pays et qu’en plus vous tombez dans une famille composée d’un mère célibataire protestante et divorcée depuis 20 ans, travaillant dans le micro crédit, qui donne des cours d’éducation sexuelle et dont les fils vous servent votre petit déjeuner…

Mais finalement le plus troublant, c’est cette impression de bien être. J’ai vécu trois ans au Mexique, je suis revenue en France pour mon CM2 et Dieu seul sait à quel point j’ai pu haïr les années suivant mon retour, mais comme tout, on s’y fait. On se fait surtout à ce que l’on déteste le plus.

Et le plus honnêtement du monde, je dois reconnaitre une chose, c’est que je n’aime pas la France et que fondamentalement je ne l’ai jamais aimée.
Elle et moi avons fini par cohabiter pacifiquement, comme deux vieux ennemis qui, de guerre lasse, se sert la main. Nous avons même fini par reconnaitre nos bon cotés et nos qualités, mais c’était plutôt un mariage de raison.

J’ai continué de grandir en France dans une maison dont chaque objet, chaque expression familiale, chaque étrangeté ne faisaient que me renvoyer au Mexique.

J’ai grandit avec el dia de los muertos, la cajeta, les azuleros, les meubles d’Olinala, les mariachis, las mananitas…

La dernière fois que j’ai été au Mexique c’était il y a 8 ans et j’y retrouvais mes premières amours…Je suis ici…

Et l’idée qui me vient à l’esprit alors que je suis assise dans le patio est la plus simple et la évidente qui soit:


« je suis enfin de retour à la maison… »

Et soudain toutes ces années en France me sont apparue comme des années d’errances, un long voyage, avant de poser enfin mes valises là où mon coeur est toujours resté.

Et contrairement à Ulysse qui, après son long voyage, a retrouvé sa terre et les siens…Ce sentiment ne fait que confirmer ce que je savais déjà depuis bien longtemps: ma destinée sera toujours de choisir entre les gens que j’aime et mon vrai pays… mais je n’aurai jamais les deux.

Publicités

Responses

  1. Hauts les coeurs miss… qui sait, peut être un jour tu n’auras plus à choisir.
    La vie est imprévisible, et les gens aussi (bon le pays moins, il bouge pas lui!) 😉

  2. oh ma louloute…
    on es toujours séparé en deux à l’intérieur de nous. Et je peux comprendre ce dédoublement, ce manque et ben tout ce que tu ressens en fait. Comme on le dit, il faut écouter son coeur. Toi, tu as le courage de réellement l’écouter. T’en as des corones de faire tout ce que tu fais.
    Chapeau bas, ma pétasse.
    Enfin, pour le moment, continue à passer à la télé mexicaine en ramssant des chaussures de barbies périmées avec ton pote poubellophile, et tout ira bien.

    Bises ma belle!

  3. Mais moi je veux que tu aies les deux !!!!

  4. quel que soit le choix, de toutes manières, ce sera le bon !

  5. OOOOoooo….ma sarita…ton recit est tres émouvant…cela m’a donné envie de faire une action pour toi: je rassemble tout le monde et on part tous vivre au mexique et « sarita heureuse »!!…alors, qu’en dis tu?

    ps: au fait…je te fais d’énoooorme bisous ma podo***!


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :